Aménagement de la promenade des cerisiers

« 1,2,3, nous irons au Jardin ! 4,5,6, cueillir des cerises ! », telle pourrait être la comptine entonnée par les enfants découvrant la nouvelle promenade des cerisiers qui orne, depuis quelques jours, la Ferme normande du parc.


Au pied du hameau recouvert de chaume, sur les bords de la rivière dégagée et nettoyée, un nouvel espace de flânerie a été aménagé par le paysagiste Philippe Deliau, du cabinet Alep. Sur les berges, un platelage en chêne, d’une essence venue de Scandinavie, a été installé. Son tracé suit le cours de la rive jusqu’au pont traversant le lit d’eau. Pour parfaire ce paysage bucolique, douze cerisiers du Japon dont les fleurs écloront au printemps – mais hélas dépourvus de fruits ; comme l’exigent hélas les arbres d’ornement – ont été plantés le long du mur de pierres qui soutient la cour de la Ferme. Fidèle aux principes de construction des jardins pittoresques du Second Empire et aux dessins du paysagiste historique du parc, Jean-Pierre Barillet-Deschamps, les marches amenant à cette terrasse ont été décorées grâce au procédé du rocaillage. Comme aux Buttes Chaumont, ce revêtement, qui a fleuri dans les parcs français du XIXème siècle, permet d’imiter la pierre des rochers et de fondre ainsi les aménagements dans la verdure des parcs. Dès le mois de mai, vous descendrez les douze marches de notre escalier napoléonien, pour suivre les pas des élégantes !

Mais aussi ...