L’installation des rails des Rockets

Depuis le début du mois de décembre, de très grands rails venus d’Allemagne, fabriqués dans les usines du fameux constructeur Guestlauer, sillonnent, sans dépasser les 12 mètres de hauteur à leur point le plus élevé, le ciel du Jardin d’Acclimatation. 113 pylônes ont eux aussi jailli du sol. Ils ont été ancrés autour de pieux en bois, arrimés, sécurisés pour constituer la structure métallique des Rockets, le futur grand roller-coaster du Parc. Ces cinq navettes rouges de quatre wagons, chacun avec quatre passagers, slalomeront le long d’un parcours de 500 mètres, passant à travers une forêt de grands séquoias qui sera plantée en février/mars. Une faille entourée de rochers venus de Grès-sur-Loing, au sud de Fontainebleau, a également été créée. Elle forme un canyon qui s’ouvrira sous les pieds des valeureux conducteurs de bobsleighs. Pour Noël, le 23 décembre, l’entreprise savoyarde Coppel, spécialiste de la construction de remontées mécaniques, aura terminé le montage du squelette de cette attraction, unique en Europe par son tracé qui alterne une dizaine de torsions, de rotations et de virages périlleux.

Mais aussi ...