Travaux au Théâtre du Jardin d’Acclimatation :

Salle déserte, sièges défaits, moquette arrachée, même la scène a disparu …  non ce n’est pas une mise en scène audacieuse de Joël Pommera mais bien l’envers du décor du théâtre du Jardin d’Acclimatation.

 

Pour accueillir des projections privées ou des conférences, mais surtout de nouveaux spectacles et pourquoi pas un jour une mise en scène de « Dom Juan » de Molière ou de « la Tempête » de Shakespeare, et pour que ses spectateurs connaissent de grandes émotions, il fallait une grande rénovation à notre théâtre ! La nouvelle scène s’appuiera sur un socle en béton, dont la profondeur et la largeur du plateau n’ont rien à envier aux théâtres parisiens, coulé et recouvert d’un sol flexible pour amortir sauts de « chat », de « biche » et basques ou toutes autres pirouettes. L’acoustique de la salle elliptique a entièrement été repensée.

 

L’installation de panneaux muraux garantira une meilleure projection du son, sans effet de réverbération. Jusqu’aux derniers rangs de la salle, sur les fauteuils rouges et noirs, résonneront les répliques et la musique enchantera les tympans des spectateurs. Et la lumière ? Que serait un théâtre sans cette complice, cette compagne, qui révèle un visage, écrit l’histoire par de subtils contre-jours ou d’angoissantes contre-plongées, donnant à voir les émotions ? L’ensemble des ponts scéniques a donc été automatisé, pour que puissent être orchestrés tous les ballets de lumière afin d’éblouir les 300 spectateurs blottis dans l’obscurité. L’entrée même du théâtre sera améliorée pour que chacun puisse pénétrer dans ce lieu. Attention Mesdames et Messieurs, voici les trois coups, lever de rideau au mois de mai !

Mais aussi ...